Les Romains sur les bords du Rhin

Conquise en 58 avant Jésus Christ, l’Alsace a été occupée de façon quasi-permanente par de nombreux corps de troupes. Les garnisons semblent pourtant ne s’installer que vers 15 av. J.C. lors de l’édification des castella drusiana, camps fortifiés mis en place le long du Rhin par Drusus.

Après la conquête vers 74 ap. J.C. des territoires situés sur la rive droite du Rhin, on assiste à la mise en place du limes, ligne de fortification située à plus de 100km à vo d’oiseau du Rhin. La défense de cet espace nécessite une population militaire particulièrement importante dont les besoins favorisent le développement de l’agriculture et de l’artisanat. La VIIIème légion Auguste est présente en Alsace de la fin du 1er siècle jusqu’au IVème siècle ap. J.C.


Casque de légionnaire romain du Haut-Empire (entre le 1er siècle avant et après Jésus Christ), fabriqué peut-être en Italie, pour la légion IV Macedonia ; trouvé vers 1900 à Drusenheim au lieu-dit Kasernenberg ; provient de l'ancienne collection Nessel léguée à la ville de Haguenau. (Musée historique de Haguenau)

Trouvé dans une gravière entre Fort-Louis et Stattmatten en 1976, cette jambière de parade d’un officier de cavalerie date d’entre la fin du 2ème au 4ème siècle ap. J.C. (Musée historique de Haguenau)

Statuette trouvée Seltz représentant une divinité aquatique pouvant être identifiée au dieu du Rhin en raison de la présence, dans sa main droite, d’un poisson ou d’un dauphin, tandis que sa main gauche tenait un trident aujourd’hui disparu. C’est un autel votif romain découvert à Strasbourg qui atteste la divination de ce fleuve dans l’antiquité. (Musée historique de Haguenau)

Fort de Sponeck

Construit par l’empereur Romain Valentinien vers 370 ap. Jésus Christ après la rupture du Limes, le fort du Sponeck fait alors parti d’une ligne de surveillance qui longe le Rhin devenu composée de tours de guet, de bourgs fortifiés et de forts. Sa position dominante est stratégique, protégeant le franchissement du Rhin par 2 routes.
 
En 378, les alamans franchissent le fleuve, incendiant le fort (décelable par une couche d’incendie au cours de fouille archéologiques). Le Sponeck fut occupé jusqu’au Vème siècle puis un château fort fut construit au centre de l’enceinte romaine.